Symbolisme et chiffre : le nombre Dix mille

*

Ce nombre symbolise la plénitude, la fertilité , l’abondance.

Saint Irénée parlant du temps messianique, fait allusion à un enseignement du Christ, relatif à des vignes qui auront chacune dix mille brancheet sur chaque branche dix mille rameaux, et sur chaque rameaux dix mille sarments, et sur chaque sarments dix mille raisons et chaque raisin donnera vingt-cinq mesures de vin (Adv.haer. 5, 33, 3)). Toute graine semée produira dix mille graines.

 

Cette fertilité se rapporte au règne du Christ avant la fin des temps, elle symbolise une rénovation de la terre. Durant ce temps, les justes seront pourvus d’un corps transfiguré, tout en vivant sur un plan terrestre.Ce nombre de dix mille résulte d’une transfiguration de la terre et des hommes , considérée comme une nouvelle création (Jean Danielou, Théologie Judéo-Chrétienne, 345-346 – Paris, 1958)

 

En Chine l’expression Dix mille êtres ou mieux Dix mille signifie la totalité. C’est le symbole de ce qui est si grand qu’on ne peut le nommer. Ce nombre devait représenter la totalité des êtres, essences, choses sur terre.

 

Lorsque les Chinois d’un même élans, souhaitent Dix mille ans à un personnage au pouvoir, ils ne lui souhaitent pas de vivre ce laps de temps ; mais comme ce terme symbolise tout ce qui exist, ils reconnaissent en lui, inconsciemment peut-être, l’union du ciel et de la terre, l’harmonie parfaite venant du Yin et du Yang, puisqu’il a, suivant le premier devoir de tout homme puissant, cherché le développement complet de son génie, qui était d’agir pour le bien de ses sujets.

 

Lao Tseu disait que : Les 10 000 êtres sont portés par le dos du Yin et tenus embrassés par le Yang. On voit que lorsque les Chinois crient vers leur chef Dix mille ans à X… ils ne lui souhaitent rien de particulier, rien pour lui-même ; il reconnaissent tout simplement qu’il a agi au mieux pour tout ce qui existe : ils souhaitent en somme le maintien de l’ordre qu’il incarne.

 

Les historiens grecques disent que la garde du roi de Perse se composait de 10 000 soldats appelés les Immortels. Mille hommes portaient une lance à pommeau d’or, 9 000 une lance à pommeau d’argent. Ce nombre symbolisait la multitude quasi infinie des armées perses, et le qualificatif d’immortel leur réputation d’invincibilité.

Le pavillon des dix-mille printemps-http://terrescontees.free.fr

vitrines miniatures |
gani26031982 |
awal |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | .__-@-=^^/^^LEZARD.MECANIQU...
| io
| Lettre ouverte