Mettez des Majuscules pour magnifier 2009, comme si l’on s’interpellait !

 

Pour ces voeux de bonne année je formule ceci :

 ’

Pour tous, ce sont des souhaits de vie sans paraître,

Pour une vie sur le sentier de l’Être,

Avec un soleil d’Amour,

Avec des nuages d’Affection

Une pluie de Tendresse;

Avec une Terre de Partage

Une Mer de Mains tendues

Pour le Don de Soi-Même à l’Autre ;

Avec un vent constant d’Ecoute

Pour la meilleure entente ;

Avec des Souffles vivifiants

Emplissant de Santé les Corps

A la recherche de l’Equilibre.

*

Aidez-nous à créer

Comme des trous noirs pour évacuer toutes les violences,

Les renvoyer d’où elles viennent,

C’est à dire de notre côté sombre et obtus ;

En parallèle aussi pour plus de simplicité

Des Océans de Compréhension, Bleus,

Et de Conscience Pures et Blanches.

*

Et pour Toi seulement, seulement pour Toi qui me lis et comprends,

En particulier je te dédie :

Des Rires et des Sourires ;

Quelques battements de Coeur,

De ceux qui transpirent tes Etats plutôt que tes désirs ;

Quelques Larmes d’Emotion…

A chaque fois que des Ouvertures d’Esprits

Comme jamais se réalisent alors que tout te semble pourri

Au royaume de de l’Illusion de Société,

Je veux te donner la force sûre

De dépasser l’adversité

Pour te réaliser enfin

Alors que tu commenceras à baisser les bras de l’Humain ;

Et tous les Mots d’Amour

Qui feront se rendre compte à Toi l’Être que tu es,

Aussi à l’Être qui t’écoute,

Que la Parole a été donné au Genre Humain,

Non pas pour la semer à tort et à travers

Des chemins d’inconscience manifeste et brouillonne,

Mais pour en faire un cadeau précieux

De tant et tant d’Utile et d’Evolution,

Seulement pour que soit respecter la Parole de celui qui l’émet.

Le Verbe est si précieux tant il génère d’Egrégores douteux !

Aux inconscients je dit qu’il faut qu’ils se taisent,

Qu’ils cessent les commérages…

Les mots confiés par la parole issue de la pensée

Se doivent d’être la Page Ultime de l’Expression de l’Être,

Non pas le brouillon de celui qui se cherche,

Ce brouillon doit se peindre en Shéma de Page Ultime

Dans l’Atelier du Coeur et de l’Âme naissante à Eux-mêmes…

*

Bonne naissance à chacun d’entre nous…

Pour peu que nous soyons

Du genre à nous remettre en question…

Ne serait-ce qu’un peu,

Vous savez ce peu qui éclaire tant de visage

Ayant compris que la majuscule de l’Être

Réside en son minuscule Être intérieur…

Sa parcelle divine,

Sa parcelle immatérielle et créatrice.

 

*

 

esotcelt 

La Poésie et son mystère

La page blanche et son point noir d'existence

*

La poésie est la couleur des mots de l’âme avant qu’elle ne s’exprime.
Une fois dîte, elle est la coloration de notre noir et blanc.
La lire et l’entendre dimensionne le tableau ainsi peint, reflet de la page blanche que le poète « noircit »

yannesoganesh

*

La page blanche par le Peintre René Magrite - 1967

Symbolisme et chiffre – le nombre Dix – 10

10

*

Dix est le nombre de la Tetraktys pythagoricienne, c’est à dire la somme des quatre premiers nombres (1 + 2 + 3 + 4 = 10).

Il a le sens de la totalité, de l’achèvement, celui du retour à l’unité, après le développement du cycle des neuf premiers nombres. La décade était, pour les Pythagoriciens le plus sacré des nombres, le symbole de la création universelle, sur lequel ils prêtaient serment, en l’évoquant sous cette forme :

« La Tetratkys en qui se trouvent la source et la racine de l’éternelle Nature. »

(G. E. Monod-Herzen, L’Alchimie méditerranéenne, ses origines et son but, page 26, La table d’émeraude, Paris, 1963.)

Si tout dérive d’elle, tout remonte à elle : elle est donc aussi une image de la totalité en mouvement.

La Tetratkys forme un triangle de dix points disposés en pyramide de quatre étages :

Au sommet, un seul point symbolise l’Un, ou le divin, principe de toute chose, l’être non encore manifesté ; au dessous, l’origine de la manifestation est marquée par deux points, symbolisant la première apparition, le dédoublement par couple ou dyade, le masculin et le féminin, Adam et Eve, le phallus et l’œuf, la lumière et les ténèbres, le ciel et la terre, le yin et le yang, etc., bref, le dualisme interne de chaque être ; les trois points correspondent aux trois niveaux du monde : infernal, terrestre , céleste ; aux trois niveaux de la vie : physique, psychique, spirituel ; la base de la pyramide avec ses quatre points, symbolise la terre, la multiplicité de l’univers matériel, les quatre éléments, les quatre saisons, les quatre points cardinaux, les quatre saisons, etc. L’ensemble constitue la décade, ou la totalité de l’univers créé et incréé.

 

Tetraktys

*

 

On observera que le dix est la formule binaire correspondant au 2 dans les calculatrices électronique : ce qui confirme son sens, à l’origine du multiple de la manifestation, ainsi que son rôle totalisateur. C’est d’ailleurs en tant que multiple ou double qu’il est connu en Chine : 10 est avant tout le double de 5, soulignant le dualisme de l’être, cinq étant déjà un nombre totalisant ; dix montre le dualisme interne de tout les éléments qui composent le cinq.

Par exemple dans le Hong-houel, les ancêtres sont 5 x 2 auxquels correspondent 5 x 2 loges : le tout est représenté dans le « teou » par 5 x 2 drapeaux. Les dix tiges célestes, qui servent à mesurer le temps, équivalent deux à deux aux cinq éléments chinois. Tout en symbolisant un ensemble, dix connote donc son dualisme fondamental, principe du mouvement.

 

Manipura chakra - Lotus aux dix pétales (chakra du plexus solaire)

Il n’est pas surprenant, dans ces conditions, que dix puisse être aussi bien la mort que la vie, leur alternance, ou plutôt leur coexistence, étant lié à ce dualisme.

C’est ainsi que le dixième jour, chez les Maya , est néfaste.

Il appartient au dieu de la mort (J. Eric Thompson S., Maya Hieroglyphic writing, University of Oklahoma, nouvelle édition, 1960.). Il ne faut pas oublier qu’il suit le neuvième jour, qui est celui de la maladie.

 

10 ° arcane majeure du tarot - Lame 10 - Roue de fortune

En revanche, dix est le plus faste chez des nombres dans l’arithmétique des Bambaras : il est somme des quatre premiers nombres, marquant les quatre étapes de la création ; il est aussi la somme de six et de quatre, tous deux nombres fastes et de signification fondamentale.

Il est l’emblème de la fécondité, attribut du dieu d’eau, Faro ; il est un des nom de ce dieu.

(Germaine Dieterlen, Essai sur la religion des Bambaras, Paris, 1951.)

Dans une logique des symboles, tout cela est parfaitement compréhensible, alors que ce serait incompatible dans une logique purement conceptuelle.

 

 

Totalisateur aussi le nombre dix apparaît dans le Décalogue qui symbolise l’ensemble de la loi en dix commandements qui n’en font qu’un.

 

*

Créé est image d'incréé - http://ultimesynthese.com http://ultimesynthese.com

 

«  »Le créé est l’image de l’incréé, cette image est visible grâce à la chromodynamique quantique qui décrit un univers matériel construit par 4 briques : le quark, l’antiquark, l’électron et son complément, le neutrino.

Le quark est le porteur d’une charge de couleur qui le caractérise. Il y a trois charges de couleur fondamentales, dont la résultante est le blanc. La charge de couleur est primordiale, sans elle il n’y aurait pas de quark.

L’antiquark porte deux charges de couleur dont, dans la page précédente, l’association est comparée à celle de deux Personnes de la Trinité.

Selon la science actuelle, l’électron ne porte pas de charges de couleur, mais, pour des raisons exposées plus haut dans La Question*, il en porterait trois et justifierait ainsi logiquement sa place dans la famille colorée du quark et de l’antiquark. Sa charge électrique serait créée par la rotation de ses trois charges de couleur.

Le neutrino ne porte pas de charges de couleur mais, complément de l’électron, il est, de ce fait, en rapport avec elles.

Les trois charges de couleur, éléments constitutifs de la matière, constituent aussi l’énergie, ce que démontre la transformation de l’énergie en matière et vice-versa, par exemple la tranformation du photon en un couple électron-antiélectron et vice- versa.

La différence entre la matière et l’énergie s’ explique trés simplement : dans la matière les trois charges de couleur sont distinctes, dans l’énergie elles sont confondues en une résultante blanche.

Les trois charges de couleur confondues en une seule résultante sont-elles l’image des trois Personnes en un seul Dieu ? Oui, mais…

La matière et l’énergie sont deux états successifs des trois charges de couleur, tandis que pour les opérations dites « ad intra », en Dieu, il est de foi qu’ il n’y a pas de changement, pas de succession, les trois Personnes sont donc simultanément Dieu : c’est le Mystère de la Sainte Trinité. »"

Prélude à la naissance (Slam)

Naissance - Gary Tonge - www.imago.joueb.com

 

 

*

 

Prélude à la naissance

(Slam)  

  

  

IL y a le présent pour faire chaque jour
De vent et de soleil
A l’image de l’homme,
A l’ombre de la nature,
Sans la suprématie des uns,
Sans la faiblesse de l’autre.
Les heures passent, toutes,
Pensées jusqu’à la dernière qui tue
Pleine de ces minutes
Dont l’ultime achève
Plus sûrement en criant
L’avenir d’un autre présent.
Il y à toi passant des lunes
Et des nuages qui lit
Dans le regard et l’odeur de la terre,
Ce devenir de chaque grain d’esprit
Où l’angoisse se loge
Marche funèbre
De l’argent que tu n’as pas,
Que tu voles au temps,
Que tu dilapides
Au gré de tes tempêtes.

Il y a…
Tout ce que tu peux mettre en bagages
Pour que le sillage au feu de tes amours
Reste noir de blancheur,
Pourpre du sang de tes parcelles
Et voilage irréel en ton subconscient mort-vivant.

Il y a … RIEN;
Homme, femme,
A jamais pétris
D’au revoir et d’adieu
Il reste à tes gênes
Assez de faculté
Pour donner aux enfants la laines des adultes.
Regardes au fond de tes cellules,
Pochées d’oubli,
Gainées de rides,
Et dis-moi que l’univers ne te ressemble en rien.

Mon âme est née il y a…
Tout est né voici…que dis-je…

J’oublie
Que la sécurité se fit créer des dates.
Il est vrai
Que tu n’omets rien omerta
Conscience de chacun.
Je suis né d’un rêve
Un rêve comme mille autres,
Peuplant vos nuits,
Vos évasions et vos sourires,
Des larmes d’un orgasme aux soupirs de planètes,
Etoile à moi tout seul
Sans soleil et sans lune
Dans le ventre aux milles symphonies de la mère.
Né d’un rêve
Je le suis grandissant
Au gré de ses marées.
Autant de vagues
Autant de mots qui viennent
S’écraser aux rives de la vie.

 

 

*

 

ésotcelt

ganeshabreizh

*

Revolte naissant - Francesco d'Isa - www.scenerep.org

 

 

Mieux connaître l’Auteur

 question

En fait, le questionnaire de Proust que j’ai découvert pour me présenter sur le site poétique : Nouvelle-Poésie, et que j’ai complété m’a paru adéquat pour vous permettre de me connaître un peu, le voici :

Le principal trait de mon caractère:

                                      -Je suis curieux, très curieux, touche à tout.

La qualité que je désire chez un homme:

                                     -L’équilibre.

La qualité que je désire chez la femme:

                                     -L’équilibre.

Ce que j’apprécie le plus chez mes amis:

                                     -La faculté d’écoute.

Mon principal défaut:

                                     -Ne pas savoir lequel, sachant que l’on a les qualités de ses défauts et les défauts de ses qualités.

Mon occupation préférée:

                                     -La création sous toutes ses formes, même rêveuse.

Mon rêve de bonheur:

                                     -L’équanimité pour tous.

Quel serait mon plus grand malheur ?

                                     -De me savoir aliéné.

Ce que je voudrais être:

                                     -Eveillé.

Le pays où je désirerai vivre:

                                     -Avalon ou Shamballah.

La couleur que je préfère:

                                     -Le vert dans toutes ses déclinaisons.

La fleur que j’aime:

                                     -La rose de porcelaine (je l’ai rencontrée au Cameroun).

L’oiseau que je préfère:

                                     -Jonhatan Livingston Seagull (le goéland).

Mes auteurs favoris en prose:

                                     -Paulo Coelho ; Rabelais ; René Guénon ; Jules Verne ; J.M.Auel ; Edgar Allan Poe ; Dante Allighieri ; Carl Gustave Jung ; Maurice Maeterlinck ;

Mes poètes préférés:

                                     -Johann Wolfgang von Goethe ; Charles Beaudelaire ; Alphonse de Lamartine ; Victor Hugo ; Louis Aragon ; Maïakovski (Vladimir Vladimirovitch Bagdadi) ; Khalil Gibran ; Sapho ; Léopold Sédar Senghor ; Dylan Thomas ; Alfred de Musset ; Jacques Prévert ; Wiliam Shakespeare ; jean Moréas ; Stéphane Mallarmé ; Paul Eluard.

Mes héros dans la fiction:

                                      -Perceval ; Ulysse ; Rama ; Perry Rhodan ; Asoka ; Merlin l’Enchanteur ; Gilgamesh.

Mes héroïnes dans la fiction:

                                      -Sophie (De la Comtesse de Ségur) ; Ayla ; La fée Viviane.

Mes compositeurs préférés:

                                      -Georg Friedrich Haëndel ; Jean Sébastien Bach ; Arcangelo Corelli ; Antonio Vivaldi ;  Modeste Moussorgski ; Richard Wagner ; Georg Philipp Telemann ; Isaac Albeniz ; Luigi Boccherini ; Henry Purcell ; Giuseppe Verdi ; Wolfgang Amadeus Mozart.

Mes peintres favoris:

                                       -Nicolas Roerich ; Puvis de Chavannes ; Henri Fantin Latour ; Léonard De Vinci ; Botticelli (Sandro di Mariano Filipepi dit…) ; Salvador Dali ; Pablo Picasso ; Les Paysagistes Lyonnais (Migonney, Louis Jourdan) ; Jean Jacques Morvan ; Les Peintres de « Marines » ; Gustave Moreau ; Louis Chalon.

Mes héros dans la vie réelle:

                                        -Gandhi ; Martin Luther King ; Le Dalaï-Lama ; L’Abbé Pierre ; Olivier de Kersauzon ; Yannick Noha.

Mes héroïnes dans l’histoire:

                                         -Blanche de Castille ; Louise Michel ; Simone Weil.

Mes noms favoris:

                                         -Tous ceux qui contiennent explicitement un symbole.

Ce que je déteste par dessus tout:

                                          -La mauvaise foi.

Caractères historiques que je méprise le plus:

                                          -La raison d’état et la désinformation.

Le fait militaire que j’estime le plus:

                                           -Le refus d’obéissance à l’ordre imbécile.

La réforme que j’estime le plus:

                                            -L’école pour tous (même si il y a beaucoup d’amélioration à apporter au système).

Le don de la nature que je voudrai avoir:

                                             -Son principe de force agissante.

Comment j’aimerai mourir:

                                              -En vivant.

Etat présent de mon esprit:

                                              -Aiguisé, créatif et rêveur.

Fautes qui m’inspirent le plus d’indulgence:

                                              -Toutes celles qui ne sont pas consciemment volontaires.

Ma devise:

                                              -Vivre est conscience de créer.

Ganeshabreizh,

Toute réponse est miroir de l’âme,

Soleil, reflet créateur de lumière.

Toute question tient sa réponse flamme,

Source et générateur, masculin-féminin,

Être à l’ombre chérie

Pour concevoir sans y penser

Que le temps est fruit d’illusion!

*

ganeshabreizh

*

Vacuité

vitrines miniatures |
gani26031982 |
awal |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | .__-@-=^^/^^LEZARD.MECANIQU...
| io
| Lettre ouverte