A propos de Vérité – 04 – Friedrich Nietzsche – Philosophe et Philologue allemand (Prussien) – (15 octobre 1844-25 août 1900)

 

Friedrich Nietzsche 

*

« La croyance forte ne prouve que sa force, non la vérité de ce qu’on  croit. »

(Humain, trop humain, 1878, traduction de Alexandre-Marie Desrousseaux, Editions Denoël-Gontier, tome  I, paragraphe  15, , page 51.)

 

*

 

« Les vérités sont des illusion dont on a oublié qu’elles le sont.  »

(Le livre du philosophe, Etudes théorétiques, 1872-1875, traduction de Angèle Kremer Marietti, Editions Aubier-Flammarion, page 183.)

 

*

« Si quelqu’un cache une chose derrière un buisson, la recherche à cet endroit précis et la trouve, il n’y a guère à louer dans cette recherche et cette découverte : il en va de même pourtant de la recherche et de la découverte de la « vérité dans l’enceinte de la raison ». Quand je donne la définition du mammifère et que je déclare après avoir examiné un chameau, « voici un mammifère », une vérité à certes été mise à jour, mais elle est néanmoins de valeur limitée,  je veux dire qu’elle est antièrement antropomorphique et qu’elle ne contient pas un seul point qui soit « vrai en soi », réel et valable universellement, abstraction faite de l’homme. »

(Le livre du philosophe, Etudes théorétiques, 1872-1875, traduction de Angèle Kremer Marietti, Editions Aubier-Flammarion, page 187.) 

 

*

« Presque rien n’est plus inconcevable que l’avènement d’un honnête et pur instinct de vérité parmi les hommes. »

(Le livre du philososphe, Etudes théorétiques, 1872-1875, traduction de Angèle Kremer Marietti, Editions Aubier-Flammarion, page 173.)

 

*

  »L’homme exige la vérité et la réalise dans le commerce moral avec les hommes; c’eest la-dessus que repose toute vie en commun. »

(Le livre du philososphe, Etudes théorétiques, 1872-1875, traduction de Angèle Kremer Marietti, Editions Aubier-Flammarion, page 87.)

 

*

« En faveur de la vérité du christianisme, on avait pour témoignage la vertueuse conduite des chrétiens, leur constance dans la souffrance, la fermeté de leur foi et surtout la diffusion et la croissance du christianisme en dépit de toutes ses tribulations. » – C’est ainsi qu’aujourd’hui encore vous parlez ! C’est à faire pitié ! Apprenez donc que tout cela ne témoigne ni pour ni contre la vérité, que la vérité se prouve autrement que la véracité, et que la seconde n’est absolument pas uin argument en faveur de la première.

(Aurore,  1880, paragraphe 73, traduction de J. Hervier, Editions Gallimard, Collection Idées, pages 83.)

 

*

« Nous ne croyons plus que la vérité soit encore la vérité  dès qu’on lui retire son voile : nous avons trop vécu pouur croire cela. »

(Le Gai Savoir, 1882,  Préface, paragraphe 4, traduction de Klossowski, Editions Club Français du Livre et 10/18, page 45.)

Laisser un commentaire

vitrines miniatures |
gani26031982 |
awal |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | .__-@-=^^/^^LEZARD.MECANIQU...
| io
| Lettre ouverte